Lire Christian Vellas


On peut vivre sans jamais lire. Mais on vit moins bien.
Christian Vellas vous propose quelques textes et publications pour réfléchir à la petitesse et à la grandeur de ce monde si délicieusement absurde.



                                                                                                                                                                           © Photo Christian Vellas

1. Romans, Histoire, Légendes

2. Chroniques du temps qui passe




J'ai appris à lire à quatre ans, ce n'est pas un exploit, sinon celui de la fierté maternelle. J'ai aussitôt beaucoup lu: trois livres par semaine, le maximum des prêts à la bibliothèque municipale de Nîmes, ma ville natale. Collection rose, puis verte... Tout Jules Verne, bien sûr. J'ai commencé à "écrire" à dix ans.  Il s'agit donc d'une profonde névrose. Une maladie chronique et incurable qui motive toute une existence. A notre époque, il est rare que l'on puisse vivre de sa plume, tout au moins comme auteur (en France par exemple, on ne compte qu'une dizaine d'écrivains qui ne font que ça, survivant chichement, aidés financièrement par leur entourage. Et dans ce nombre des auteurs de polars, de BD, de biographies pour les autres... Les littéraires étant l'exception et l'arbre qui cache la forêt : un best-seller parfois, puis la traversée du désert. Ainsi, la plupart des auteurs ont un boulot et des revenus qui assurent le principal. Ce constat fait, les accros à l'écriture se tournent souvent vers le journalisme. Ce que j'ai fait en passant toute ma carrière à la Tribune de Genève. Avec un grand bonheur ( journaliste et chef d'édition ). Remarque: en 1966, date de mon engagement à la Tribune, la première demande du rédacteur en chef , et son premier critère, était: " Savez-vous écrire? " Aujourd'hui on s'enquiert: " Savez-vous écrire VITE ? ". Et l'on ne parle plus de la même chose... Conséquence de cette évolution: c'est souvent à la retraite que l'obsédé d'écriture peut enfin retomber en enfance et se laisser aller à sa discutable passion. Histoire de signer sa vie.



                                                Photo J-C Levet


christian.vellas@bluewin.com